User Profile

Comtesse Dolingen

ComtesseDolingen@books.theunseen.city

Joined 1 year, 9 months ago

hi I'm mostly interested in: postmodern/20th century literature, arthurian literature, marxist philosophy and political economy, design and typography, gothic/cosmic horror, mythology and history of religion, transfeminism, materialist feminism, lesbian feminism, experimental music, cinema and video art, and comic books (mostly mangas and independant comics)

(this definitely does not make me look like a normal person but i swear i am) My favorite book is The Savage Detectives by Roberto Bolaño i read slowly

This link opens in a pop-up window

Le ravissement de Lol V. Stein is a novel written by Marguerite Duras and published …

Bouleversant et obsedant

4 stars

Duras, fidèle à elle même, a l'art d'écrire des phrases qui frappent en plein coeur et qu'on a l'impression de n'avoir jamais lu autre part. Le jeu de regards, de subjectivités et de mémoires qui s'entrecroisent dans ce livre est presque miraculeux. Petit ventre mou juste avant le magnifique dénouement.

Alison Rumfitt: Brainwyrms (2023, Cipher Press) 2 stars

Très moyen

2 stars

Brainwyrms fait partie de ce genre de roman "hypercontemporain" où, pour évoquer l'expérience trans à notre époque, l'autrice se sent obligée de recourir à des copier-coller à peine caché de notre réalité. Ainsi cela donne un recours direct trop fréquent à des références issues d'internet, plus particulièrement de twitter ou même l'insertion d'un personnage en tout et pour tout semblable à JK Rowling (à part le nom). Cela donne en pratique quelque chose de très pauvre et peu intéressant à lire car dans le peu de pages que le roman comprend, trop peu sont utilisées pour faire évoluer ses personnages et ce qui dans son intrigue est véritablement unique et subjectif. Le roman se divise en trois parties, dont seule la deuxième revêt vraiment un intérêt. Si l'idée de créer un narratif horrifique presque cronenbergien pour représenter la vague transphobe de notre époque est intéressante, cette idée est sous exploitée …

Marquis de Sade: Justine ou Les Malheurs de la vertu (2017) 4 stars

Justine, or The Misfortunes of Virtue (French: Justine, ou Les Malheurs de la Vertu) is …

Encore plus horrible que prévu

4 stars

Sade fait partie de ces rares exemples d'écrivain dont l'oeuvre est en réalité bien plus extrême que tout ce qu'on peut croire avant de l'avoir lu. Justine est un roman abominable de bout en bout. Les horreurs sont véritablement décuplées à partir de la deuxième partie jusqu'à atteindre des scènes d'une épouvantable noirceur. Justine est en réalité plus proche du conte qu'autre chose. De nombreux éléments échappent à toute logique temporelle ou toute vraisemblance et l'efficacité du roman tient surtout à la répétition nauséabonde des mésaventures de l'héroïne. Dément, Magnifique, drôle, superbe critique de la société contemporaine à Sade et bien sûr horriblement misogyne <3. Une vraie merveille d'écriture

Don DeLillo: Silence (2020, Scribner) 3 stars

Angoisse du vide numérique

3 stars

Cela faisait longtemps que je voulais lire Don DeLillo bien que j'avais détesté l'adaptation au cinéma de son roman Cosmopolis. A défaut de trouver ses romans plus connus à la médiathèque j'ai lu ce roman court d'une centaines de pages, son dernier.

Le Silence semble traiter de thème un peu similaire à Cosmopolis à savoir le délitement de notre société après un évènement cataclysmique. Ici c'est la coupure totale de toutes les technologies de télécommunication (télé, smartphone, ...). Dès lors, dans un quasi huit-clos au sein d'un appartement, le silence s'installe entre les personnages, les paroles tournent à vide, les liens qui préexistaient semblent ne plus pouvoir se maintenir, obsessions, répétitions, plus personne ne s'adresse aux autres, ...

Difficile de dire ce que j'en ai pensé. Peut-être un peu trop proche d'une pièce de théâtre pour moi. L'auteur frôle le flagrant délit de boomeritude à propos des nouvelles technologies mais …

@aura Je ne saurais pas dire en détail mais c'est vraiment sa manière d'agir ou de s'exprimer qui fait très adolescente. Et aussi le fait (et iel le dit vers la fin) qu'iel n'a jamais vécu de difficulté dans sa vie et que le fait de se rendre à l'ermitage est la première épreuve qu'iel vit.

reviewed Un Psaume pour les recyclés sauvages by Becky Chambers (Histoires de moine et de robot, #1)

Becky Chambers: Un Psaume pour les recyclés sauvages (Paperback, français language, 2022, L'Atalante) 4 stars

Voilà des siècles, les robots de Panga ont accédé à la conscience et lâché leurs …

Très maladroit

2 stars

Bien que je ne lise jamais de science-fiction, j'étais impatiente à l'idée de lire ce livre qu'on m'a offert à mon anniversaire car j'entends parler de l'autrice en termes élogieux de la part de plusieurs personnes depuis quelques années. J'ai malheureusement été très déçue et pour être honnête si le livre avait dépassé les 150 pages je ne serais pas allée au bout.

J'ai eu énormément de mal avec le style d'écriture que j'ai trouvé très maladroit pour ne pas dire carrément infantile. La faute au type de discours utilisé et au temps du récit qui sont à mon sens totalement inadapté mais aussi au personnage principal que j'ai trouvé très immature.

La faute aussi au fait que le principal développement du livre repose sur un gimmick narratif très tarte à la crème à savoir : l'introduction d'un personnage qui ne connaît rien au monde de lea protagoniste et à …

reviewed The magus by John Fowles

John Fowles: The magus (2004) 3 stars

Un roman labyrinthique jusqu'au bout et bien dans son jus

3 stars

Le pitch : Suite à une histoire amoureuse compliquée, Nicholas d'Urfe, un jeune bourgeois anglais cynique et désabusé décide de partir s'exiler enseigner l'anglais dans un collège isolé sur une petite île du Péloponnèse. Là bas, il y rencontre un mystérieux et richissime personnage du nom de Conchis qui va l'entraîner dans une sorte d'étrange mise en scène qui va le forcer à remettre en question beaucoup de choses sur lui-même.

Le mage est un roman véritablement labyrinthique où tout est histoire d'ambiguités et de faux semblants. Je ne peux que louer le talent de Fowles pour construire un récit à clés qui ne réserve que des surprises au cours de son déroulement ainsi que pour évoquer le paysage si particulier de cette île isolée au milieu de la mer Egée Malheureusement, bien que le récit commence de manière assez fascinante avec son ambiance mystique où dialoguent mythologie antique, références …